Syndicat des Orthoptistes Autonome SNAO Clin d’oeil 2016
 
 
Connexion adhérents

Mot de passe oublié ?
connection adhérents


 
 

SNAO
22 rue Richer
75009 PARIS
Tél : 01 40 22 03 04
Fax : 01 40 22 03 12 contact@orthoptiste.pro

 
 
ACCUEIL > Ressources documentaires > Archives du Clin d’Oeil > Clin d’oeil 2016 > Clin d’oeil septembre 2016

Clin d’oeil septembre 2016

Nouveau lieu, nouvelle formule...

A l’occasion de son Assemblée Génerale 2017, le SNAO s’associe à l’UNRIO (organisme de formation continue) et à la SFERO (société savante) pour organiser un évènement commun le week-end des 25 et 26 mars, à savoir un colloque scientifique autour de l’AG sur le thème :

"Orthoptie et troubles vestibulaires, recherche et clinique"

Cet évènement se tiendra au centre de réunions et de Congrès EUROSITES REBUBLIQUE

8 bis de la Fontaine au Roi PARIS 11, samedi toute la journée et dimanche matin.

De plus amples renseignements vous seront communiqués ultérieurement (programme, bulletins d’inscription..).

Réservez ces dates dès à présent !

Au plaisir de vous y retrouver...

Image result for EUROSITES REPUBLIQUE

Les actualités de politique de santé

Cap sur les élections présidentielles de 2017 : les Libéraux de santé font campagne pour un système de santé rénové

La journée de rentrée spéciale du CNPS (Centre National des Professions de Santé) est ouverte à tous les professionnels de santé libéraux Le vendredi 7 octobre 2016 de 9h30 à 17h à l’Hôtel Crowne Plaza 10 place de la République Paris 11, venez rencontrer celles et ceux qui feront la politique de santé du prochain président de la République. Le CNPS les a invités pour vous à l’occasion de sa journée de rentrée. La Journée de rentrée spéciale élections présidentielles du CNPS, c’est : La présentation d’un sondage exclusif sur les attentes des Français et des professionnels en matière de santé par M. Jean-Daniel LEVY, Directeur du Département Politique & Opinion d’Harris Interactive, L’annonce des recommandations du CNPS aux candidats en matière de santé pour 2017, Le Grand Oral de la santé avec Mme Cécile DUFLOT, Députée de Paris (EELV) ; Mme Marie Christine FAVROT, Secrétaire nationale pour les questions de santé (UDI) ; M. Philippe JUVIN, Député européen, porte-parole santé de M. Nicolas SARKOZY et M. Jean LEONETTI, Député des Alpes-Maritimes, représentant de M. Alain JUPPE (LR) ; M. Marc-Pierre MANCEL*, Secrétaire national chargé de la santé, de la protection sociale, et de la famille (PS).*Intervenant sous réserve. Pour en savoir plus et s’inscrire : www.cnps.fr

Les dépenses de santé en 2015, résultats des comptes de la Santé

En 2015, la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM) est de 194,6 milliards d’euros. Elle progresse de 1,8 %, soit légèrement moins rapidement que le PIB en valeur (+1,9 %), contrairement à la période 2012-2014 où sa croissance était supérieure à celle du PIB. La France consacre, au total, 11 % de son PIB à la santé, tout comme la Suède, l’Allemagne et les Pays-Bas. La Sécurité sociale finance plus des trois quarts de la CSBM et les organismes complémentaires 13,3 %. La part restant à la charge des ménages recule pour la quatrième année consécutive et atteint 8,4 % en 2015. Les ménages consacrent ainsi un peu moins de 250 euros par habitant à leur consommation de santé, soit moins que la plupart de leurs voisins européens. Les dépenses de santé en 2015 – édition 2016 présentent également un éclairage sur les dépenses de prévention sanitaire, qui représenteraient plus de 4,8 % de la CSBM, en 2014.

Les inégalités d’accès aux ophtalmologistes s’aggravent (encore), selon la Drees Moins de 15 jours après la parution d’une nouvelle étude de l’UFC-Que Choisir sur les difficultés d’accès des Français aux soins ophtalmologiques, la Drees confirme le constat : les inégalités d’accessibilité géographique ont augmenté de 2010 à 2013. "Plus qu’entre régions, les disparités sont fortes entre types de communes", explique Noémie Vergier, auteur de la note "Accessibilité aux professionnels de santé libéraux". Des disparités essentiellement entre types de communes : En moyenne, 6 ophtalmologistes en équivalents temps plein (ETP) sont disponibles pour 100 000 habitants en 2013, soit une accessibilité en baisse de 7% par rapport à 2010. C’est l’unité urbaine de Paris qui est la mieux lotie avec 8 spécialistes pour 100 000 habitants (-3% vs 2010), suivie des communes des grands pôles urbains (7 ophtalmologistes pour 100 000 habitants, -6% vs 2010). Sans surprise, les communes isolées sans influence des pôles urbains sont celles dont l’accès à la santé visuelle est le plus faible avec 1 spécialiste pour 100 000 habitants (-11% vs 2010). En parallèle, la Drees note que plus de la moitié de l’offre de soins en ophtalmologie au niveau national est fournie par des professionnels de secteur 2. Et c’est à Paris que la part d’accessibilité aux tarifs conventionnés est la plus faible avec seulement 23% de spécialistes installés en secteur 1, contre 46% dans les grands pôles urbains. Cette proportion augmente aussi avec l’isolement : le nombre d’ophtalmologistes en secteur 1 est plus important dans les petits et moyens pôles, ainsi que dans les communes isolées. Pour en savoir plus : cliquez ici

A la rentrée 2016, les pouvoirs publics ont fermé 10 places d’internes en ophtalmologie par rapport à l’année précédente (149 postes) Thierry Bour, Président du Syndicat National des Ophtalmologistes de France (SNOF), s’indigne de cette décision des pouvoirs publics. En parallèle, les spécialistes prévoient une hausse de 14% des troubles de la réfraction (myopie, presbytie...). Le plus inquiétant reste l’évolution des maladies touchant la rétine et le cristallin, dont le nombre de cas explose : dans les pays développés dont l’Hexagone, la DMLA affecte déjà 10% de la population des plus de 50 ans et 25% des plus de 80 ans, devenant la première cause de malvoyance. Le nombre de cas devrait être multiplié par 2 en 20 ans. Idem pour les maladies de la rétine et la cataracte. Les prévisions de glaucomes sont, elles, en progression de 70% entre 2000 et 2020. C’est une véritable « épidémie » qui touchera toute la planète d’ici 10 ans... Pour en savoir plus : cliquez ici

L’adhésion du Canada au Traité de Marrakech permet l’entrée en vigueur du traité Aujourd’hui, le Canada est devenu le vingtième pays à adhérer au Traité de Marrakech visant à faciliter l’accès des aveugles, des déficients visuels et des personnes ayant d’autres difficultés de lecture des textes imprimés aux oeuvres publiées, ce qui permettra l’entrée en vigueur du traité dans trois mois, le 30 septembre 2016. Pour que le traité entre en vigueur, vingt ratifications ou adhésions étaient necessaires. Le Traité de Marrakech vise à lutter contre la pénurie de livres en demandant aux Parties contractantes de prévoir dans leur législation nationale des clauses autorisant la reproduction, la distribution et la mise à la disposition du public d’oeuvres publiées dans des formats accessibles (tels que le Braille) au moyen de limitations et d’exceptions aux droits des titulaires de droit d’auteur. Ce traité prévoit également l’échange de ces oeuvres en format accessible dans le monde entier par des organisations offrant des services aux personnes aveugles, aux déficients visuels et aux personnes ayant des difficultés de lecture des textes imprimés. Il harmonisera les limitations et exceptions de telle sorte que ces organisations puissent réaliser des opérations transfrontières. Le Traité de Marrakech vise aussi à garantir aux auteurs et aux éditeurs que les oeuvres publiées dans le cadre de ce système ne feront pas l’objet d’une utilisation abusive et qu’elles ne seront pas distribuées à des tiers autres que les bénéficiaires visés. Il réaffirme l’obligation selon laquelle l’échange transfrontière d’oeuvres créées sur la base de limitations et d’exceptions doit être limité à certains cas spéciaux où il n’est pas porté atteinte à l’exploitation normale de l’oeuvre ni causé de préjudice injustifié aux intérêts légitimes du titulaire du droit. Selon l’Union mondiale des aveugles, sur le million d’ouvrages qui sortent chaque année dans le monde, moins de 10% sont publiés dans des formats accessibles aux déficients visuels.

Déception amère du SNOF sur la convention médicale 2016 : Rien pour l’ophtalmologie Alors que les négociations sur la convention médicale visant à établir les règles relationnelles entre l’assurance maladie et les médecins libéraux pour les cinq prochaines années arrivent à terme, Thierry Bour, président du SNOF, regrette que la mesure concernant le contrat de coopération ait été ignorée. Ce contrat définit le travail aidé et la délégation de tâches entre ophtalmologistes et orthoptistes afin de réduire les délais de rendez-vous et d’accompagner la sortie prochaine du nouveau décret d’actes des orthoptistes (85 jours en moyenne). Pour en savoir plus : cliquez ici

Ubérisation de la médecine, cette éventualité est en train de prendre forme en ophtalmologie

L’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) s’y investit également au travers de son projet RetinOpTIC.

Son objectif : développer un dispositif médical d’imagerie numérique de la rétine, à faible coût, délivrant une qualité d’image équivalente et utilisable par les non-spécialistes, pour faciliter le dépistage de la rétinopathie diabétique, de la Dégénérescence Maculaire liée à l’âge (DMLA) mais également le glaucome. Face ces préoccupations, le projet RetinOpTIC s’appuie sur un système complet, certifiable en tant que dispositif médical et basé sur des nouveaux algorithmes de traitement d’images exécutables dans des serveurs. Il s’agit ainsi de dépister massivement les pathologies oculaires et de palier l’insuffisance connue d’ophtalmologistes en France. Pour en savoir plus : cliquez ici

Votre obligation de formation professionnelle continue évolue !

Vous êtes des professionnels de santé et à ce titre vous êtes tenus de remplir une obligation de formation, instaurée par la loi HPST de 2009 sous le nom de Développement Professionnel Continu (DPC). Alors qu’un premier dispositif a été mis en œuvre en 2012, son organisation a été complètement révisée par la loi Santé de Marisol Touraine. Grand changement : au 1er janvier 2017, l’obligation annuelle de formation se transforme en une obligation triennale, c’est-à-dire tous les 3 ans. En tant qu’orthoptiste, vous devrez justifier d’un « parcours de DPC* », d’un engagement dans une démarche d’accréditation ou encore de formations certifiées. « La démarche doit comporter au moins deux de ces trois types d’actions et au moins une action s’inscrivant dans le cadre des orientations prioritaires », précise un décret paru au Journal Officiel le 10 juillet dernier. Vous recevrez de chaque organisme de formation une attestation. « Un document de traçabilité électronique » est également mis à votre disposition sur le site Internet de l’Agence nationale du développement professionnel continu. Il permet de conserver dans un dossier personnel unique et en ligne, tout au long de votre activité professionnelle, les éléments attestant de votre engagement dans la formation continue. Vous êtes responsable de la mise à jour de ce document et seul détenteur des droits d’accès. Ainsi à l’issue de chaque période de 3 ans, vous devrez adresser à l’Agence Régionale de Santé (ARS) cette synthèse des actions de formations réalisées. Pour mémoire, le site www.mondpc.fr est exclusivement dédié aux professionnels de santé. Vous y retrouverez l’ensemble des informations relatives au dispositif et aux formations proposées. Depuis le 11 juillet, l’OGDPC devient l’Agence Nationale du DPC. Michèle Lenoir-Salfati, sous-directrice des ressources humaines du système de santé à la DGOS depuis 2013 et préfiguratrice de l’Agence nationale du DPC depuis mars dernier, est nommée Directrice Générale de l’Agence nationale du DPC. Ainsi, l’Agence nationale du DPC s’est engagée autour de trois grands axes de travail avec tous les acteurs du DPC : La mise en marche de la nouvelle gouvernance du dispositif avec l’objectif que l’ensemble des instances soit installé et opérationnel à compter du mois de septembre ; Le déploiement d’une stratégie de contrôle permettant de renforcer la qualité de l’offre DPC avec un nouveau rôle de la part des équipes de l’Agence et la forte implication des commissions scientifiques indépendantes ; L’évolution du modèle économique du DPC rendue possible grâce aux améliorations du dispositif initiées par la loi de santé (parcours de DPC triennal, recentrage sur le soin et la prise en charge, orientations nationales prioritaires resserrées).

Actualités professionnelles

Journée de l’installation libérale

Le SNAO organise la journée de l’installation libérale le jeudi 27 octobre 2016 au siège du SNAO. Vous y trouverez toutes les informations pour réussir votre installation : Étude de marché – Géomarketing Aides à l’installation Modes d’exercice et incidences économiques Formalités et obligations légales Assurance et couverture sociale Budget prévisionnel et nancement Postes clés de la 2035 Logiciels de gestion de cabinet… Une partie de la journée sera consacrée aux questions des participants. Inscription individuelle : 30 euros. Pour télécharger le bulletin d’inscription, cliquez ici

Enquête de l’association "Soins pour les Professionnels de Santé" L’association « Soins pour les Professionnels de Santé », dont le CNPS est partenaire, lance sa grande enquête annuelle. Nous vous remercions de votre implication qui prendra quelques minutes de votre temps pour faire avancer la cause des soignants vulnérables. Nous vous avions sollicités en septembre 2015 pour la grande enquête sur la souffrance psychologique des soignants de toutes les professions. Les résultats avaient montré que près de 50% des professionnels de santé estimaient avoir été en situation de souffrance dans leur carrière. Ils étaient 80% à souhaiter être pris en charge dans un centre qui leur serait spécifiquement réservé, et de préférence éloigné de leur lieu d’exercice. Nous vous sollicitons à nouveau cette année pour réaliser cette deuxième enquête, qui a pour objectif de déterminer les attentes concrètes des professionnels de santé face à ce constat alarmant et quels moyens mettre en place pour y remédier. Voici le lien qui vous permettra de compléter notre questionnaire en ligne : http://www.exafield.com/enquetes/su... Les conclusions de cette enquête seront mises en avant lors du Colloque « Soigner les Professionnels de Santé vulnérables » organisé le 29 novembre 2016 à l’École du Val-de-Grâce, colloque auquel vous êtes vivement invités à participer. Merci d’alimenter, par les données importantes que nous recueillerons, une base de travail nouvelle. L’anonymat est de règle ainsi que la non traçabilité des réponses. En vous impliquant au maximum, nous pourrons tous ensemble et dans un futur proche offrir des réponses adaptées pour que le bien-être professionnel devienne la règle dans l’intérêt des soignants et des patients qui nous accordent tous les jours leur confiance. Nous tenons par ailleurs à remercier la société STETHOS/EXAFIELD qui, cette année encore, réalise bénévolement cette enquête pour le compte de l’e association. Il est essentiel que l’ensemble des professionnels se mobilise pour cette enquête.

La nouvelle base de données du SNAO

Le SNAO change, évolue, se modernise. Afin de faciliter et de fluidifier les échanges, une nouvelle base de données a vu le jour, permettant ainsi à ses adhérents d’accéder aux informations les concernant via un espace personnel. Grande nouveauté : vous pourrez désormais régler en ligne votre adhésion 2017 dès le lundi 2 janvier 2017 par carte bancaire si vous le souhaitez ! Le règlement par chèque reste cependant d’actualité. Pour créer votre profil sur l’extranet du SNAO, rien de plus simple, cliquez sur le lien ci-après https://extranet.orthoptiste.pro/ et laisser vous guider. Une fois votre inscription faite, vous recevrez un email confirmant la prise en compte de votre demande d’inscription (pensez à regarder dans vos mails indésirables). Dès lors que le SNAO validera votre demande, vous recevrez un mail avec vos identifiants vous permettant ainsi de vous connecter à votre espace personnel. Elections des délégués régionaux

Vous devriez recevoir prochainement par courrier postal les documents de vote en vue des futures élections de nos délégués régionaux.

Nous remercions et félicitons les candidats qui postulent dans les régions Antilles, Auvergne/Rhône- Alpes, Bourgogne/Franche-Comté, Centre, Guyane, Hauts de France, PACA, Pays de Loire, Occitanie, Réunion.

Crise des vocations par contre dans les régions Bretagne, Grand Est, Nouvelle Aquitaine, Normandie, Corse où nous deplorons l’absence de candidats à ce jour...Il y a un risque non négligeable qu’il n’y ait pas de représentation syndicale dans des térritoires très étendus comme le Grand Est et la Nouvelle Aquitaine. Ne prenez pas ce risque !

Il est encore temps de se déclarer candidat et/où de motiver les troupes dans ces régions !

Nous comptons sur vous !

Partenariat avec CE Privilège Le SNAO a signé un partenariat avec un comité d’entreprise dédié aux professions libérales, afin que vous bénéficiiez des mêmes avantages qu’un salarié d’une grande entreprise. Nous avons consulté leur catalogue d’offres et elles semblent correspondre en tout point aux attentes de chacun. Pour nos adhérents, l’adhésion est exceptionnellement proposée au prix de 39€ l’année par personne au lieu de 49€ par an ! Vous aurez accès, 24h/24, 7j/7, à plus d’un million d’offres à tarifs réduits, impossibles à obtenir individuellement, partout en France, sur votre cinéma, vos spectacles, vos évènements sportifs, vos parcs à thèmes, votre salle de sport, vos voyages, vos magazines, la mode, l’high-tech, la maison et bien d’autres. L’adhésion est simple : il suffit de vous rendre sur www.ce-privilege.com, de cliquer sur inscription et de renseigner vos informations personnelles ainsi que le code de réduction « SNAO » (en majuscule).

Rappel : A l’occasion de l’Assemblée Générale qui se tiendra le 25 mars 2017, le SNAO organise un nouveau concours sur le thème : COMMENT AMENAGER UN CABINET D’ORTHOPTIE ? A partir d’un plan existant ou non. Carte blanche pour le matériel (RNM, unité consultation etc...) Vous pouvez utiliser un maximum de supports : plan 3D, maquette, SketchUp, support papier … Ce concours s’adresse à tous les orthoptistes, diplômés et non diplômés. Les dossiers de candidatures seront examinés par un jury constitué des membres du Conseil d’Administration du SNAO. Ils seront à envoyer par courrier au siège du SNAO 22 rue RICHER 75009 PARIS ou par mail à snao@club-internet.fr La date limite d’envoi des dossiers est arrêtée au 31 décembre 2016. La remise des prix aura lieu à Paris le samedi 25 mars 2017. N’hésitez pas à diffuser largement autour de vous ! .

Des outils fournis par la HAS (Haute Autorité de Santé) pour favoriser le travail en équipe.

Si vous êtes concernés, ne vous en privez pas ! Pour en savoir plus : cliquez ici

11ème Congrès Ariba : De l’œil au cerveau, de l’image à la vision et de la vision à la conscience…

Pour son 11ème Congrès, l’Ariba (association francophone des professionnels de Basse Vision) se réunit les 4 et 5 novembre prochains à Nîmes, Novotel Atria. Pour en savoir plus : cliquez ici

Grace à AVH (association Valentin Haüy), vive la rentrée littéraire pour tous ! Comme chaque année, la rentrée littéraire est l’événement attendu de l’automne. Cette année encore, et pour la 3ème édition consécutive, les personnes aveugles et très malvoyantes peuvent avoir accès aux parutions en même temps que tout le monde grâce au travail des équipes de l’association Valentin Haüy. Via des CD,la plateforme de téléchargement en ligne Éole.Les livres sont disponibles le jour de leur parition en librairie. Informations et inscriptions : 01 44 29 27 27 Pour en savoir plus : cliquez ici

Quelques avancées scientifiques :

Lumière artificielle : quelles conséquences sur la santé ? L’exposition nocturne à la lumière artificielle serait mauvaise pour la santé. Tel est l’enseignement d’une étude de l’Université de Leyde, aux Pays-Bas. « Chez l’être humain comme chez la souris, le cycle naturel lumière-obscurité doit être préservé. Nous avons découvert que, lorsque ce rythme biologique est perturbé, les conséquences sur la santé sont importantes », explique Johanna Meijer, principale auteur de ces travaux publiés dans la revue Current Biology. Une expérience menée sur un groupe de souris, exposé à une source de lumière artificielle pendant 24 mois, a mis en évidence des perturbations dans la zone du cerveau. Les souris présentaient une faiblesse musculaire anormale et leur densité osseuse était moins importante. A contrario, lorsque l’alternance naturelle lumière/obscurité a été rétablie, « ces problèmes de santé ont disparu au bout de deux semaines », fait savoir Johanna Meijer. Les effets néfastes mis en exergue sur le système immunitaire doivent être confirmés par des études complémentaires.

DMLA : le flop de l’avastin Le passage en force du ministère de la Santé pour autoriser l’utilisation de l’Avastin dans le traitement de la DMLA n’aurait-il servi à rien ? C’est en tout cas ce qui ressort du rapport annuel de la Cnam (Caisse nationale d’assurance Maladie). Cette dernière y stipule que « neuf mois après son instauration, la RTU Avastin n’est à ce jour que très peu utilisée, malgré les données rassurantes disponibles ». Pour en savoir plus : cliquez ici

Des lunettes prismatiques qui "trompent le cerveau", en test à Lyon Soigner le corps en trompant le cerveau, voici une idée déjà appliquée à quelques patients en France grâce à l’utilisation de lunettes prismatiques. La méthode qui présente plusieurs avantages est aujourd’hui testée chez des personnes atteintes d’algodystrophie. Cette maladie qui fait partie des pathologies rares se caractérise par des douleurs importantes, des oedèmes ou des rougeurs. La conséquence principale de l’algodystrophie est la concentration excessive du malade sur une zone douloureuse localisée. Un effet dangereux puisque certains patients tendent à négliger le reste de leur corps. De fait, nombre d’entre eux ont perdu conscience de plusieurs membres. La plupart du temps, les cas d’héminégligence sont décelés après un AVC. Pour y remédier, de plus en plus en plus de patients ont recours à une méthode novatrice pour soulager l’algodystrophie. Pour en savoir plus : cliquez ici

Des souris aveugles recouvrent la vue Aux Etats-Unis, des chercheurs de l’Université de Stanford ont prouvé qu’il était possible de restaurer la vision en faisant repousser les axones des neurones. Un espoir pour les personnes atteintes de pathologies oculaires comme le glaucome, même si les essais n’ont pour l’heure porté que sur des souris. Pour en savoir plus : cliquez ici

Les chiffres clés de l’AVC, fréquence, gravité... Dans les pays occidentaux, l’accident vasculaire cérébral est une cause majeure de handicap acquis de l’adulte, la deuxième cause de démence après la maladie d’Alzheimer et la troisième cause de mortalité. Pour en savoir plus : cliquez ici

Rentrée scolaire 2016 : de nouveaux outils pour accompagner la scolarisation des élèves handicapés Sur l’année scolaire 2015-2016, 278 978 enfants en situation de handicap ont été scolarisés dans les écoles et établissements relevant du ministère de l’Éducation nationale (public et privé) : 160 043 dans le premier degré et 118 935 dans le second degré. Depuis 2012, ce sont 24 % d’élèves en situation de handicap supplémentaires qui sont scolarisés en milieu ordinaire. Pour accompagner ces évolutions, la CNSA participe à plusieurs actions à destination des professionnels, des maisons départementales des personnes handicapées comme de l’Éducation nationale, en lien avec la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) et les MDPH. Pour en savoir plus : cliquez ici

Exercice professionnel :

La reprise d’ancienneté dans la fonction publique, un décret d’importance ! L’article 10 du décret 2011-746 du 27 juin 2011 consolidé au 9 juin 2016 précise que pour tous les rééducateurs, toute l’ancienneté dans la fonction publique doit être conservée lors d’une embauche en tant que titulaire. Selon ce texte, dans la mesure où il n’existe aucune spécialisation légale en orthoptie en France, dans la mesure où toutes les compétences sont identiques et puisqu’il n’existe qu’un unique diplôme, le Certificat de Capacité d’Orthoptie, nul ne peut contester la reprise d’ancienneté totale en temps que salarié lors de votre nomination. La reprise d’ancienneté en libéral ne fait pas partie de ce texte et reste donc à négocier avec la DRH avant la signature du contrat. Si vous avez été nommé il y a moins de 6 mois, il est encore possible de réclamer cette reprise d’ancienneté comme le précise le point III de ce texte. Pour en savoir plus : cliquez ici

Notre formation continue :

UNRIO Classique

Le programme de l’UNRIO pour l’année 2016 est consultable ainsi que les descriptifs sur son propre site.

Pour accéder au site de l’UNRIO : cliquez ici

RAPPEL :
- Pour les libéraux : Les frais engagés pour la formation sont déductibles des revenus professionnels. Ils peuvent en partie être pris en charge par le FIF-PL. La prise en charge pour 2016 sera au coût réel, mais plafonnée à 200 € par jour, limitée à 600 € par an et par professionnel
- Pour les salariés : Les stages sont normalement pris en charge par l’employeur.

N’hésitez pas à nous contacter pour poser une option sur un stage. Pierre au : 01 40 22 03 04, ou par mail : unrio@orthoptistes.fr

Groupe Facebook SNAO : Nous vous rappelons que nous avons ouvert un groupe Facebook. Il s’agit d’un groupe fermé, réservé aux adhérents. Le but est de permettre une meilleure rapidité dans la transmission de nos informations. Ce groupe est là pour que vous puissiez échanger facilement. Vous pourrez poser vos questions, avoir les informations immédiatement, savoir ce qui se passe dans le monde orthoptique, et ainsi donner directement votre avis.

Il suffit de rechercher SNAO sur FB et de demander à rejoindre le groupe.

Petites annonces : Comme d’habitude vous retrouverez les petites annonces sur le site ICI

Continuez à nous soutenir, adhérez encore et faites adhérer N’oubliez pas que nous avons une cotisation pour les salariés, faite passer l’info ! Merci à tous pour votre soutien.



Dans la même rubrique
Clin d’oeil de décembre 2016 | Clin d’oeil de novembre 2016 | Clin d’oeil septembre 2016 | Clin d’oeil de mars 2016 | Clin d’oeil de février 2016 | Clin d’oeil janvier 2016
SPIP Plan du site