Syndicat des Orthoptistes Autonome SNAO Clin d’oeil 2014
 
 
Connexion adhérents

Mot de passe oublié ?
connection adhérents


 
 

SNAO
22 rue Richer
75009 PARIS
Tél : 01 40 22 03 04
Fax : 01 40 22 03 12 contact@orthoptiste.pro

 
 
ACCUEIL > Ressources documentaires > Archives du Clin d’Oeil > Clin d’oeil 2014 > Le clin d’oeil de juin 2014

Le clin d’oeil de juin 2014

Proposition de projet de loi (PPL) Kerdraon : Créer la profession d’orthoptiste-optométriste !

Cette PPL entend bouleverser la filière de santé visuelle en créant les « orthoptistes-optométristes ».

Une nouvelle PPL sur le sujet de filière visuelle vient d’être déposée au Senat par M. Ronan KERDRAON, Sénateur des Côtes d’Armor. Le but est de résoudre le problème d’accès aux soins en créant la profession d’orthoptiste-optométriste : Une quinzaine de sénateurs ont déposé une proposition de loi (PPL) « tendant à favoriser l’accès aux soins oculaires sur tout le territoire par l’organisation d’une filière de formation en santé visuelle. »

Ce texte entend résoudre les problèmes d’accès aux soins visuels dus à la chute démographique des ophtalmologistes. « Les déserts médicaux, ainsi que la perspective d’une forte diminution du nombre de médecins dans les prochaines années, conduisent à rechercher les modalités d’une délégation de tâches vers d’autres professions de santé afin de permettre aux médecins de se recentrer sur ce qui constitue le cœur de leur métier et leur valeur ajoutée spécifique. Cela implique d’optimiser les compétences de chacune des professions de santé. Il convient donc de repenser l’organisation de cette filière de manière à garantir durablement l’accès aux soins. Ce qui suppose « de revoir les conditions de formation des professions qui concourent à la santé visuelle », expliquent les auteurs de la PPL.

IMPORTANT : ce texte n’en est qu’au stade de proposition. Aucune date n’est fixée pour son examen par la Commission des affaires sociales.

Toutes les explications ICI

Pour accéder au dossier législatif complet de cette PPL, cliquez ici.

Vous trouverez ci-dessous les 1eres réactions : explications, réactions des syndicats, le SNAO accusé d’être l’instigateur, le communiqué de presse du SNAO …

« Exclu : Orthoptiste-Optométriste : bientôt la création d’une quatrième profession ? »

La PPL Kerdraon sur la création d’une nouvelle profession publiée sur le site du Sénat

Création de la profession ‘Orthoptiste-Optométriste’ : la réaction des syndicats

« Le texte semble répondre aux objectifs de santé publique », selon le SNAO

Les orthoptistes à l’origine de la PPL Kerdraon ?

Communiqué de presse snao

Création d’une 4ème profession : le syndicat des orthoptistes nie avoir été à l’origine de la PPL Kerdraon

Dépistage de la rétinopathie diabétique : 45° ! :

La cotation de la rétinographie dans le cadre du dépistage de la rétinopathie a été mise en place en se référant aux recommandations HAS et notamment à celles concernant le dépistage de la rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d’œil.

Si vous lisez attentivement cette recommandation, vous trouverez page 33 : « Afin d’assurer la fiabilité du test de dépistage de la rétinopathie diabétique par photographies du fond d’œil, il est recommandé de : - s’assurer de la qualité des photographies : * 2 clichés numériques en couleurs de chaque œil (au moins 45°), l’un centré sur la macula, l’autre sur la pupille*, …. »

Il faut donc prendre des RNM faisant des clichés de 45°, plutôt que 40° même s’ils sont plus couteux !

Tous les éléments ICI

SCOR

A ce jour, nous avons 131 expérimentateurs. SCOR fait tout doucement son chemin. D’après les retours que nous avons, les orthoptistes sont plutôt satisfaits.

Je vous rappelle qu’en commençant maintenant et en étant expérimentateur vous touchez une prime de 300€. Une fois l’expérimentation terminée, tous les orthoptistes devront scanner et envoyer les prescriptions avec SCOR. Une aide financière annuelle de 90 euros sera alors versée annuellement à chaque orthoptiste.

Il semblerait que certaines caisses refusent de nouveaux expérimentateurs. Nous étions à la caisse nationale mardi dernier et pour eux pas de limite. Donc si vous avez des problèmes, faites-moi un mail snao@orthoptistes.fr avec les coordonnées de votre caisse, éventuellement la réponse écrite qu’ils vous ont faite. Nous remonterons le problème au National et ils prendront contact avec eux.

Nous pouvons tous être expérimentateurs, pas de limite. Faites-nous un retour si vous avez des soucis.

Recouvrement des cotisations sociales : du nouveau

L’Acoss vient de faire le point sur les nouveautés introduites en matière de recouvrement des cotisations de sécurité sociale par les textes votés à la fin de l’année 2013 et plus spécialement par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2014. L’une des principales informations apportées par cette circulaire concerne les nouveaux seuils de cotisations (qui doivent être fixés par décret) au-delà desquels le recours à la dématérialisation des déclarations et des paiements va devenir obligatoire.

Voici les principaux points intéressant les professionnels libéraux :

Régularisation des cotisations personnelles des travailleurs indépendants : Les modifications apportées à cet égard par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 sont les suivantes :
- Les cotisations provisionnelles dues au titre de l’année N demeureront calculées sur la base des revenus de l’année N – 2, mais feront l’objet d’un réajustement en cours d’année dès que le revenu de l’année N – 1 sera définitivement connu.
- La régularisation sur la base des revenus de l’année N s’effectuera toujours en N + 1. Cependant, elle n’interviendra plus en novembre et décembre, mais dès le moment où le revenu de l’année N sera définitivement connu.

Ce nouveau système s’appliquera aux cotisations dues à compter du 1er janvier 2015 .

Cotisation maladie des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés Cette cotisation est désormais calculée selon les règles générales prévues pour les cotisations des travailleurs indépendants (ainsi, à partir de 2015, les nouvelles règles de régularisation des cotisations exposées ci-dessus seront applicables aux praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés). La transition entre les anciennes et les nouvelles dispositions a été aménagée par un décret n° 2014-2 du 3 janvier 2014.

Dématérialisation des déclarations et paiements des cotisations sociales
- Cotisations personnelles des travailleurs non-salariés : dès lors que les cotisations à leur charge excèdent un seuil qui sera fixé par décret (25 000 euros en 2014 puis 10 000 euros à partir de 2015), les indépendants devront effectuer par voie dématérialisée la déclaration et le paiement de leurs cotisations sociales personnelles. Le décret n° 2014-628 est paru le 17 juin 2014. Pris en application de l’article 27 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2014, il a fixé au 1er octobre 2014 l’entrée en vigueur des obligations de déclaration et de paiement des cotisations sociales par voie dématérialisée. Le seuil au-delà duquel la dématérialisation est obligatoire à compter du 1er janvier 2015 est abaissé à 10 000 € de cotisations et contributions sociales définitives

Décret n° 2014-628 du 17 juin 2014 relatif à la dématérialisation de la déclaration et du paiement des cotisations sociales pour les employeurs privés et les travailleurs indépendants ainsi qu’à la dématérialisation de la déclaration préalable à l’embauche pour les employeurs privés

Pour la Carpimko :
- dès juillet 2014, les assurés vont recevoir le formulaire de déclaration de revenus sur lequel il est fait état de l’obligation de déclarer, par voie dématérialisée, à partir de 60 000 € de revenus ;
- les assurés pourront utiliser les modes de paiement habituels (prélèvement automatique, TIP et chèque) pour le règlement de la deuxième fraction de leurs cotisations 2014 exigible le 30 septembre, sachant qu’à partir du 1er janvier 2015, les TIP et les chèques ne pourront plus être acceptés dès que le revenu déclaré excédera 20 000 €.

Changement de bureau à l’ANAEO

Le Président de l’Association nationale des étudiants en orthoptie, François Lodey, ayant été diplômé (bravo à lui !!!!), il leur a fallu changer de président.

C’est maintenant Maxence Rateaux qui prend la présidence de l’Association. Nous nous réjouissons de son élection et espérons que nos échanges seront constructifs.

Vous pouvez lire le communiqué de presse ICI

Dossier médical – patient décédé : La Cada (Commission d’accès aux documents administratifs) rappelle les modalités d’accès au dossier médical des personnes décédées :

A l’occasion de deux avis, mis en ligne le 30 mai 2014, la Commission d’accès aux documents administratifs (Cada) reprend les dispositions de l’article L. 1110-4 du code de la santé publique selon lesquelles « le secret médical ne fait pas obstacle à ce que les informations concernant une personne décédée soient délivrées à ses ayants droit, dans la mesure où elles leur sont nécessaires pour leur permettre de connaître les causes de la mort, de défendre la mémoire du défunt ou de faire valoir leurs droits, sauf volonté contraire exprimée par la personne avant son décès ». Cette dérogation au secret médical ne bénéficie qu’aux « personnes qui peuvent se prévaloir de la qualité d’ayant droit, à l’exclusion de toute autre catégorie de tiers, tels que la famille et les proches » rappelle la Cada. Elle poursuit, s’agissant des signataires d’un Pacs, « qu’un tel contrat n’emporte par lui-même aucun droit sur la succession du défunt en l’absence de testament » (1er avis n° 20140853). Dans son second avis (n° 20140311), la Cada requiert un certain formalisme quant au refus de transmission du dossier médical. Si le patient refuse la transmission de son dossier médical à son décès, ce souhait doit être suffisamment authentifié pour qu’il soit opposable à ses ayants droit. Ainsi, une simple mention informatisée de ce refus sur le dossier médical du patient n’empêche pas la transmission de celui-ci au fils de la patiente décédée. Avis CADA n° 20140853 Avis CADA n° 20140311

Accessibilité : le projet d’habilitation adopté au Sénat :

Le projet de loi habilitant le gouvernement à adopter les mesures législatives pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public dans les cabinets médicaux, des transports publics, des bâtiments d’habitation et de la voirie pour les personnes handicapées, a été adopté par le Sénat en procédure accélérée. Ce texte va permettre au gouvernement d’adapter la loi de 2005 par ordonnance pour assouplir les règles d’accessibilité, sans revenir pour autant sur l’obligation. Pour mémoire, les professionnels de santé dont les locaux professionnels ne seront pas en conformité, devront obligatoirement déposer un engagement écrit et un agenda d’adaptabilité (AD’AP) avant le 31 décembre 2014 dans lequel seront détaillés les travaux nécessaires et leur programmation dans un délai maximum de 3 ans. L’agenda lui-même devra être déposé dans l’année qui suit la publication de l’Ordonnance actuellement en gestation, soit avant le mois de juillet 2015 si l’ordonnance est publiée dans les délais prévus. La commission mixte paritaire, réunissant députés et sénateurs, se tiendra dans quelques jours pour ficeler la version définitive du texte. À suivre…

Loi de santé : levée de rideau sur les orientations :

La ministre de la Santé a dévoilé les grandes orientations de sa future loi relative à la santé publique.

Le projet de loi s’articulera autour de quatre grandes orientations :

• Instaurer la prévention comme un des socles de la politique de santé, • Mettre en place un service territorial de santé, • Favoriser l’innovation, • Mettre en place une nouvelle gouvernance.

Le texte sera envoyé au Conseil d’État cet été pour être présenté en septembre au conseil des ministres. Il sera ensuite transmis à l’Assemblée nationale et son examen commencera au début de l’année 2015.

Diffamation sur Internet : la MASCF publie un guide pour aider les professionnels de santé à réagir :

Sur le web, la séparation entre vie professionnelle / vie privée est bien difficile à maîtriser et, malgré les certitudes de certains, une information mise sur la toile est, de fait, publique puisque partagée. Un sujet qui touche aujourd’hui tout utilisateur mais dont l’ampleur des conséquences peut être démultipliée quand l’utilisateur est un professionnel de santé. C’est pourquoi la Fondation MACSF a publié un guide de bonnes pratiques pour aider les professionnels de santé à faire face aux rumeurs qui peuvent se propager sur Internet.

Plus de détails ICI

Sécuriser ses données :

Règle 1 : Utiliser des mots de passe complexes : Plus il est long, plus il est complexe, plus il sera difficile à « craquer ». pensez à utiliser des caractères spéciaux : /%§…

Changez de mot de passe régulièrement. Et ne le notez pas, mais utilisez des moyens mnémotechniques pour le retenir. Règle 2 : N’utilisez pas partout le même mot de passe. Ni la même adresse mail.

Règle 3 : limitez les informations personnelles diffusées en ligne. Un mot de passe est plus facile à trouver s’il se réfère à des informations personnelles. Ne reliez pas votre mot de passe à des éléments personnels (date de naissance, prénom des enfants…)

Règle 4 : Lorsque vous envoyez un mail, faites attention à ce que le protocole SSL de sécurisation des données soit utilisé. Au lieu de commencer par « http», l’adresse doit commencer par « https»

Règle 5 : protégez voter ordinateur contre les chevaux de Troie (logiciel qui ouvre une porte pour permettre à un utilisateur malveillant de prendre le contrôle de votre ordinateur. Assurez-vous d’avoir un antivirus. Il y en a des gratuits. Les dernières versions de Windows incluent un pare-feu.

Règle 6 : sauvegardez vos données, régulièrement sur plusieurs supports et en les stockant à des endroits différents.

SEP’OUR VOUS : la nouvelle Web Série à destination des patients présentant une SEP :

L’équipe de la Clinique de la SEP du Groupe Hospitalier de l’Institut Catholique de Lille est à l’origine de cette série.

« Aujourd’hui, la recherche d’informations se fait principalement sur Internet et 90% des patients diagnostiqués s’y rendent régulièrement dans ce cadre. Il nous est paru donc opportun d’utiliser cet outil pour proposer une information claire, précise et facile d’utilisation sur les symptômes de la maladie. Le modèle choisi est la vidéo avec un acteur « narrateur » s’adressant directement au patient et en arrière-plan un avatar sous la forme d’un personnage reprenant visuellement les informations importantes à retenir. Il s’agit d’une « web série » dont les épisodes seront hébergés sur une chaîne YouTube et mis en ligne tous les 10 jours. 14 épisodes reprenant les principaux symptômes de la sclérose en plaques sont prévus et comportent pour chacun d’entre eux : une présentation du symptôme, les professionnels de santé concernés et des astuces et conseils pour gérer au mieux le symptôme. Les premiers épisodes sur troubles locomoteurs, troubles sensitifs et troubles visuels ont été mis en ligne le 28 mai 2014, date de la journée mondiale de la SEP. "

Vous trouverez :

La vidéo ICI

Le dossier de presse complet ICI

Merci et félicitations à Grégoire VERHAEGEN, Délégué Régional Nord-Pas-de-Calais pour cet excellent travail.

10ème Baromètre de la Santé Visuelle des Français :

Le 10ème Baromètre de la Santé Visuelle, qui vient d’être publié, montre qu’en matière de santé visuelle, comme dans d’autres domaines liés aux soins, les Français marginalisent leurs démarches de prévention. Dans un contexte économique morose, la prévention n’apparaît plus comme une priorité et devient, semble-t-il, un acte de confort. Cette évolution marquante du comportement des Français vis-à-vis de leur santé résonne comme une alerte pour l’AsnaV. Ces résultats nous renforcent dans la conviction que nous devons, plus que jamais, convaincre nos concitoyens qu’ils doivent préserver leur vue pour améliorer leur vie. L’AsnaV va donc redoubler d’énergie autour de la prévention, de l’information et de la formation et continuer à prôner une démarche préventive permanente, en particulier en faveur des enfants et des conducteurs automobiles. Les chiffres clés du baromètre

Enquête de Handicap-Santé (Insee-Drees) :

Menée en 2008 auprès de 28 500 personnes, publiée le 17 juin 2014

Pour la première fois, celle-ci associe les thèmes du handicap et de la santé.

Les troubles de la vision sont les atteintes sensorielles les plus fréquentes, concernant trois quarts des Français de plus de 20 ans et 97% des plus de 60 ans. Ils sont globalement bien corrigés en France malgré certaines disparités. L’enquête Handicap-Santé (Insee-Drees), menée en 2008 auprès de 28 500 personnes et publiée le 17 juin dernier, confirme ainsi que les conditions de vie jouent un rôle important dans l’apparition des problèmes de vue et que porter des lunettes ou des lentilles ne garantit pas forcément de retrouver une bonne vue

Plus d’informations ICI

Publication complète ICI

INPES : plan canicule

Dans le cadre du plan canicule, l’INPES et le ministère chargé de la santé renouvellent leur campagne d’information et de prévention des risques liés aux fortes chaleurs.

L’institut met à disposition une affichette et un dépliant d’information sur la canicule. Ce dépliant existe aussi en gros caractère à destination des personnes malvoyantes, mais également en braille.

En cas de fortes chaleurs, notre implication est importante.

Vous trouverez toutes les informations ICI

Et tous les documents ICI

Un peu de scientifique

Aveugle, elle perçoit pourtant les formes en mouvement : Atteinte d’un rare cas de cécité, Milena Channing est aveugle mais perçoit tout de même les objets et personnes en mouvement. Après avoir perdu la vue en 2000 lors d’un accident vasculaire cérébral, cette américaine réussit tout de même à discerner d’étranges formes. Si les nombreux médecins qu’elle consulte n’arrivent pas à déterminer l’origine de ces « visions », c’est un ophtalmologiste anglais, le Dr Gordon Dutton, se rappelant le cas d’un soldat de la 1ère guerre mondiale atteint par ces phénomènes, qui détermine le diagnostic. La patiente a développé le phénomène de Riddoch.

Cette pathologie est définie par l’Académie de médecine comme la possibilité pour un individu d’apercevoir un objet « quand celui-ci est en mouvement, alors qu’il ne voit rien quand l’objet est stationnaire. » La femme de 43 ans ne peut toutefois pas voir les couleurs ou les détails. Le phénomène de Riddoch survient quand le cortex visuel primaire du cerveau, responsable de la vision, est endommagé alors que celui du mouvement reste intact La National Public Radio (NRP), une radio américaine, a mis en ligne lundi 26 mai une vidéo qui reproduit la vision de Milena Channing ICI

Vision artificielle, la première prothèse rétinienne remboursée ICI

DMLA : Roche et Novartis devraient 1,2 milliard d’euros au ministère de la Santé italien ICI

Maladie de la rétine : cellules souches et thérapie génique offrent de nouveaux espoirs ICI

UNRIO - DPC : encore quelques places, ne traînez pas !

Pour la formation vision et dépendance du 08/09/2014 au 09/09/2014 à PARIS il reste 5 places. Pour la formation vision et dépendance du 09/10/2014 au 10/10/2014 à Clermont-Ferrand il reste 3 places.

Pour plus d’informations, merci de contacter : Aurélie au : 01 40 22 03 04, ou par mail : unrio.dpc@orthoptistes.fr

UNRIO Classique

Le programme de l’UNRIO pour l’année 2014 est consultable ainsi que les descriptifs sur le site : PROGRAMME 2014

RAPPEL : Pour les libéraux : Les frais engagés pour la formation sont déductibles des revenus professionnels. Ils peuvent en partie être pris en charge par le FIF-PL. La prise en charge pour 2014 sera au coût réel, mais plafonnée à 200 € par jour, limitée à 1 200 € par an et par professionnel
- Pour les salariés : Les stages sont normalement pris en charge par l’employeur.

N’hésitez pas à nous contacter pour poser une option sur un stage. Pierre au : 01 40 22 03 04, ou par mail : unrio@orthoptistes.fr



Dans la même rubrique
Clin d’oeil de juillet 2014 | Le clin d’oeil de juin 2014 | Clin d’oeil de mai 2014 | Clin d’oeil d’avril 2014 | Clin d’oeil de mars 2014 | Clin d’oeil de mars 2015 | Clin d’oeil de février 2014 | Clin d’oeil de février 2015 | Clin d’oeil de janvier 2015 | Clin d’oeil janvier 2014 | Clin d’oeil de décembre 2014 | Clin d’oeil de novembre 2014 | Clin d’oeil d’octobre 2014 | Clin d’oeil de septembre 2014
SPIP Plan du site Création site internet : Anthemis