Syndicat des Orthoptistes Autonome SNAO Clin d’Oeil 2011
 
 
Connexion adhérents

Mot de passe oublié ?
connection adhérents


 
 

SNAO
22 rue Richer
75009 PARIS
Tél : 01 40 22 03 04
Fax : 01 40 22 03 12 contact@orthoptiste.pro

 
 
ACCUEIL > Ressources documentaires > Archives du Clin d’Oeil > Clin d’Oeil 2011 > Clin d’oeil de septembre 2011

Clin d’oeil de septembre 2011

8. Clin d'oeil de septembre 2011

TASO :

Août 2010, le SNAO se mobilisait contre les optométristes, cette année il a fallu réagir face à la tentative de création des TASO (Technicien d’Assistant en Soin Ophtalmologique) au travers d’un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle).
Il s’agirait là d’une formation de 100h qui s’adresserait aux infirmiers, aux aides soignants et aux secrétaires.
Les fonctions de technicien assistant en soins ophtalmologiques consisteraient à aider le médecin ophtalmologiste dans ses activités quotidiennes dans les limites de ses compétences et du cadre légal et réglementaire. Ces fonctions dépendent des compétences acquises grâce au CQP de TASO, mais aussi du diplôme initial (infirmière, aide-soignante, secrétaire médicale). Elles couvrent des activités administratives, techniques et médicales.
Les ophtalmologistes voudraient que les TASO puissent faire l’accueil du patients, la préparation du dossier, mais également un interrogatoire, ou une mesure de verre, qu’ils aient la possibilité de manipuler un réfractométre ou un kératométre, de prendre une acuité visuelle, d’instiller des gouttes, de préparer du matériel, d’effectuer des photographies oculaires, de faire de l’aide opératoire….
Bien évidemment, le SNAO s’oppose à cette nouvelle tentative des ophtalmologistes du SNOF de déléguer des tâches qui relèvent de la compétence des orthoptistes à leur secrétaire en leur octroyant un certificat de qualification professionnelle.
Le SNAO rappelle la valeur ajoutée des actes pratiqués par des orthoptistes qui permet à la fois un gain de temps et une sécurité accrue de la santé visuelle des populations. Le SNAO appelle les pouvoirs publics et l’UNCAM à mettre fin à ces pratiques connues de tous et dont les patients s’émeuvent.
Vous trouverez le communiqué de presse ICI

DPC :

Comme certains le savent déjà, la FCCO, qui devait être remplacée par le DPC dès le 1er janvier 2012, a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2012. Le DPC (Développement Professionnel Continu) a pour objectif d’envoyer tous les professionnels de santé (libéraux et salariés) en formation continue et d’y adjoindre l’Evaluation des Pratiques Professionnelles.
Devant l’opposition affichée par les professionnels, le ministère a décidé de sursoir à la signature et de relancer les concertations. Des avancés favorables aux professionnels de santé ont été évoquées avec l’assurance qu’elles figureraient dans les projets de décrets.
Malheureusement les promesses n’engagent que ceux qui y croient ! Les décrets d’application qui sont sur le point de sortir, sont quasi des "copier coller" de ceux rédigés du temps de Mme Bachelot.
Le SNAO seul, au sein de l’UNPS et au sein du CNPS, a participé à l’ensemble du travail sur le DPC depuis le début et a toujours clairement affirmé que cette réforme de la Formation Continue lui paraissait ubuesque tant par le mode de formation envisagée que par les nombres de structures de gestion qu’elle créait.
Par exemple, ce seront les organismes de formation qui seront enregistrés et non plus les thèmes de formation qu’ils proposent. Quant à savoir qui validera les organismes, ce sera l’OGDPC (Organisme de Gestion du DPC) composé de 5 représentants de l’Etat et de 5 représentants de l’UNCAM après avis des CSI (pour nous Comité Scientifique Indépendant qui siège sous l’égide du HCPP, assemblée plus que multiple où les orthoptistes ont une voix parmi la quarantaine de personnes). Les professionnels sont écartés de toute forme de gestion de leur formation continue. Le SNAO a toujours affirmé sa volonté de voir perdurer la FCCO sous sa forme actuelle avec négociation entre la profession et l’UNCAM lors des commissions paritaires nationales.

C’est pourquoi, aujourd’hui, le SNAO lance ce communiqué que vous trouverez ICI

Optométristes :

De ce coté, la situation semble plus calme. Bien que tardive la réponse du Ministère de la Santé est claire et réitère les prises de positions de Mme Nora Berra validant le modèle de la filière visuelle dans sa forme actuelle et future.

Question écrite n° 14471 de M. François Marc (Finistère - SOC) publiée dans le JO Sénat du 15/07/2010 - page 1830

M. François Marc attire l’attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur le manque de reconnaissance en France de l’optométrie. Reconnue mondialement, la profession d’optométriste est partie intégrante de l’opération « Vision 2020 » menée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour lutter contre la cécité dans le monde. En 2004, l’OMS s’est d’ailleurs exprimée très favorablement en faveur de la formation des optométristes et en a recommandé le développement. Actuellement, la profession d’optométriste est réglementée dans tous les pays d’Europe. Seuls le Portugal et la France font figure d’exception. La prise en charge des problèmes visuels en France est particulièrement difficile. S’agissant du département du Finistère, les délais en ophtalmologie varient entre 6 à 8 mois, voire davantage selon les secteurs. Par effet démographique, la profession des ophtalmologues accuse une forte chute. D’après l’Observatoire national de la démographie des professions de santé (ONDPS), l’évolution du nombre de médecins par spécialité d’après le scénario tendanciel indique une chute de -19 % entre 2006 et 2015 et -35 % entre 2006 et 2030. Reconnaître l’optométrie s’avère de plus en plus une question de santé publique. Il lui demande par conséquent de préciser ce que le Gouvernement entend entreprendre face à cette question.

Réponse du Secrétariat d’État chargé de la santé publiée dans le JO Sénat du 04/08/2011 - page 2059

Le rapport rendu par M. Laurent Hénart, député de Meurthe-et-Moselle, insiste sur la nécessité de penser l’évolution des métiers à partir des besoins de santé, et non à partir des diplômes eux-mêmes. Il souligne qu’il convient de s’appuyer sur les métiers socles qui existent déjà avant d’envisager la création éventuelle de nouveaux métiers, évoque l’articulation entre les différents professionnels médicaux et paramédicaux, met en lumière avant tout les parcours de soin. Il propose une méthode pragmatique, inscrite dans le cadre juridique des coopérations (art. 51 de la loi HPST) d’expérimentation de quelques nouveaux métiers, destinés à mieux prendre en charge les pathologies chroniques, par des personnels soignants et rééducateurs ayant suivi un cursus complémentaire. Ni le diplôme ni le métier d’optométriste ne remplit ces différents critères. En prévision de la baisse démographique annoncée des ophtalmologistes, le Gouvernement a déjà élargi le champ de compétences des opticiens-lunetiers et des orthoptistes. Il encourage le développement des coopérations (art. 51 de la loi HPST) et souhaite augmenter le nombre d’orthoptistes, personnels paramédicaux formés en faculté de médecine, dont le diplôme est actuellement en cours de réingénierie. Le Gouvernement encourage donc l’évolution de la formation et de l’exercice orthoptique, pour mieux répondre aux besoins de santé et diversifier les formes d’exercice de ces professionnels. Les orthoptistes ont déjà l’habitude de travailler en étroite collaboration avec les médecins, et des projets de coopération déjà très avancés, portés par les organisations professionnelles, sont en cours, projets auxquels le ministère de la santé porte un intérêt très particulier. Le diplôme d’opticien-lunetier et le diplôme d’orthoptiste sont les seuls diplômes professionnalisant de la filière visuelle. Les universités peuvent créer des formations dans tous les domaines de la santé, dès lors qu’elles n’enseignent pas des pratiques qui s’apparenteraient à de l’exercice illégal de la médecine. Une information claire doit être apportée aux étudiants inscrits dans des formations d’optométrie selon laquelle cette formation scientifique, comme les autres formations scientifiques, ne donne aucun droit d’exercice dans notre système de santé.

Journée sur l’installation en libéral :

Etudiants, jeunes diplômés, salariés, orthoptiste en reprise d’activité, collaborateurs en début d’activité : Après le succès de l’année dernière, nous organisons une nouvelle journée sur l’installation en libéral le 14 octobre. Au cours de cette journée des professionnels viendront vous parler des différents modes d’exercice, des formalités d’installation, des assurances, du financement, de la comptabilité…

Vous trouverez ICI les documents nécessaires à votre inscription.

N’hésitez pas à en parler autour de vous, adhérents ou non adhérents.

Convention Nationale des Orthoptistes :

Notre convention nationale date de 1999. Depuis elle s’est dotée de 8 avenants.
Nous avons demandé à la Caisse Nationale la réécriture de la convention regroupant tous les textes. Ce document est bien sur non opposable mais pourra vous être utile.

Vous la trouverez ICI

UNRIO Classique

Vous trouverez ICI le programme 2012 mis à jour ainsi que la fiche d’inscription. _ Un stage Orthoptie et AVC à Angers a été programmé pour le jeudi 26 et vendredi 27 janvier.

N’hésitez pas à contacter Pierre au 01 40 22 03 04, unrio@orthoptistes.fr

UNRIO FCCO

Il reste encore des places pour des formations.

Place de l’orthoptiste dans les dépistages visuels, formation qui se déroulera à Paris (SNAO) les 27 et 28 octobre 2011 7 places disponibles

Place de l’orthoptiste dans les dépistages visuels, formation qui se déroulera à Paris (SNAO) les 7 et 8 novembre 2011 8 places disponibles

Détails et bulletin d’inscription ICI

Vous pouvez contacter Carole pour les inscriptions au 01 40 22 03 04, fcco.unrio@yahoo.fr

Petites annonces :

Comme d’habitude vous retrouverez les petites annonces sur le site

Continuez à nous soutenir, adhérez et faites adhérer !

Maria Plaza, Secrétaire Générale pour le SNAO



Dans la même rubrique
Clin d’œil de Janvier 2011 | Clin d’oeil de février 2011 | Clin d’oeil de mars 2011 | Clin d’oeil d’avril 2011 | Clin d’oeil de mai 2011 | Clin d’oeil de juin 2011 | Clin d’oeil de juillet 2011 | Clin d’oeil de septembre 2011 | Clin d’oeil d’octobre 2011 | Clin d’oeil de novembre 2011 | Clin d’oeil de décembre 2011
SPIP Plan du site Création site internet : Anthemis