Syndicat des Orthoptistes Autonome SNAO Que fait l’orthoptiste ?
 
 
Connexion adhérents

Mot de passe oublié ?
connection adhérents


 
 

SNAO
22 rue Richer
75009 PARIS
Tél : 01 40 22 03 04
Fax : 01 40 22 03 12 contact@orthoptiste.pro

 
 
ACCUEIL > Découvrir l’orthoptie > Que fait l’orthoptiste ? > La Vision de l’adulte

La Vision de l’adulte

La médecine du travail :

Une bonne vue est nécessaire à la formation initiale et continue d’un professionnel.
L’utilisation de l’informatique s’étend à tous les domaines, et il n’est pas rare qu’un ouvrier soit confronté de plus en plus à des cadrans et des écrans à surveiller. Il devra aussi commander des robots à distance et devra donc posséder à la fois une bonne vision de près est une bonne vision de loin. Il doit savoir s’adapter à ces nouvelles conditions qui réclament et imposent des capacités visuelles plus développées.
Notre vision est donc de plus en plus sollicitée que ce soit au travail ou dans les loisirs car l’utilisation d’un écran est devenue presque incontournable. Cela nécessite d’avoir une bonne fixation, une bonne convergence avec une bonne mise au point. Les yeux se déplacent fréquemment de l’écran à des documents papier ce qui entraîne des efforts continuels d’adaptation à des directions, des distances, et des luminances différentes. C’est pourquoi la posture devant son écran est très importante :

  • L’utilisateur doit avoir le dos bien maintenu sur un siège à hauteur réglable, les pieds posés sur un plan incliné et les cuisses horizontales.
  • L’écran doit être incliné et se situer à un minimum de 50 cm des yeux. Quand c’est possible, le regard vers le bas, moins fatigant, doit être privilégié. L’écran ne doit pas comporter de reflets parasites. Il faut régler correctement le contraste et la luminance, choisir plutôt un fond d’écran clair.
  • Un éclairage d’appoint pour les documents papier peut-être nécessaire.

Si des éléments de la fonction visuelle sont perturbés et ne sont pas corrigés ou rééduqués, le travail sur écran entraînera une gêne oculaire avec des maux de tête, des difficultés de concentration, une charge mentale accrue. La perte d’efficience, avec une possibilité de dégradation de l’état général entraîneront une augmentation des coûts en matière de santé.

La médecine sportive :

Certaines disciplines sportives exigent des facultés visuelles spécifiques telles que la rapidité de perception ou de détection en mouvement, la vitesse de réaction avec une bonne coordination oeil-main-pied.
La sécurité du sportif et l’amélioration de ses performances seront favorisées par un bilan orthoptique adapté, suivi de rééducation si nécessaire.

La sécurité routière :

La qualité de la vision est un facteur indispensable à la sécurité sur la route, mais de nombreux automobilistes ignorent ou négligent leurs troubles visuels.
Une bonne acuité visuelle, une vision simple et une bonne sensibilité aux contrastes sont indispensables pour conduire de jour comme de nuit.
Il est important de posséder un bon champ visuel. Au volant,on regarde surtout devant mais pourtant c’est sur les côtés que peuvent surgir d’autres véhicules ou piétons. C’est notre vision périphérique qui nous apporte la notion de vitesse et c’est pourquoi elle est aussi indispensable que notre vision centrale qui nous fait regarder droit devant.
L’appréciation des distances est vitale et sera d’autant meilleure que la vision binoculaire sera développée.

Toutes ces capacités visuelles nécessaires à une bonne conduite peuvent être améliorées et renforcées par des séances orthoptiques.



Dans la même rubrique
Le dépistage | Bilan orthoptique | La rééducation orthoptique | Les yeux et la vision | La Vision de l’enfant | La Vision de l’adulte | La Vision et le vieillissement | La rééducation fonctionnelle de la déficience visuelle
SPIP Plan du site Création site internet : Anthemis