Syndicat des Orthoptistes Autonome SNAO Infos pratiques
 
 
Connexion adhérents

Mot de passe oublié ?
connection adhérents


 
 

SNAO
22 rue Richer
75009 PARIS
Tél : 01 40 22 03 04
Fax : 01 40 22 03 12 contact@orthoptiste.pro

 
 
ACCUEIL > Consulter un Orthoptiste > Infos pratiques > Infos pratiques pour consulter un orthoptiste

Infos pratiques pour consulter un orthoptiste

Quels sont les motifs pour aller voir un orthoptiste ?

Les motifs de prescription sont très variées, en voici quelques exemples :
- strabisme
- amblyopie.
- diplopie
- céphalées
- vertiges , troubles de l’équilibre
- vision trouble
- larmoiements picotements oculaires
- fatigue visuelle , concentration peu soutenue.
- difficultés d’adaptation aux lunettes
- difficultés dans les apprentissages scolaires ( lecture , écriture , copie , géométrie )
- un bébé qui ne joue pas , ne fixe pas , ne s’intéresse pas à son entourage
- un enfant qui se rapproche de la télé et qui se tient trop près de son livre
- chutes répétées chez la personne âgée
- troubles musculo-squelettiques et douleurs posturales
- troubles neuro visuels ( que l’on retrouve dans en cas d’AVC , IMC , et chez les DYS) .

A partir de quel âge peut-on aller voir un orthoptiste ?

La fonction de l’orthoptiste s’étend du nourrisson à la personne âgée. Il n’y a pas de limite d’âge, ce peut être très tôt, à quelques mois, et jusqu’au grand âge, 95, 98 ans… La prise en charge peut alors se faire à domicile (sur prescription médicale).

Faut-il une prescription médicale pour aller voir un orthoptiste ?

OUI, il faut avoir une ordonnance de « bilan orthoptique ». Cette prescription peut être faite par un ophtalmologiste mais aussi par un médecin généraliste, un pédiatre, un neurologue…

Quel est la différence entre un bilan orthoptique et une rééducation orthoptique ?

Le bilan consiste à évaluer les capacités de la vision en faisant des mesures quantitatives et qualitatives au moyen de tests adaptés. Il permettra à l’orthoptiste de faire un diagnostic orthoptique, au médecin de compléter son diagnostic médical, au patient de mieux comprendre sa gêne.
Le bilan permet de juger si la rééducation est nécessaire pour améliorer l’efficacité visuelle.
La rééducation est une prise en charge globale du patient qui vise à lui expliquer ses symptômes et à lui proposer des exercices améliorant son efficacité visuelle.

Le bilan et la rééducation orthoptique sont-ils pris en charge par l’assurance maladie ?

OUI, à 60% par l’assurance maladie ( 90% pour les bénéficiaires du régime local ( Alsace-Moselle) et en général le reste par les mutuelles.



Dans la même rubrique
Infos pratiques pour consulter un orthoptiste
SPIP Plan du site Création site internet : Anthemis